« Gaspillage alimentaire, comment y mettre fin ? » : le reportage qui propose des pistes !

Claire Bauchart

Toute cette semaine, le groupe M6 programme des reportages autour des enjeux écologiques. Le 2 février, l’émission « 66 minutes » est consacrée au gaspillage alimentaire. Certaines informations sont effarantes !

4 000 : c’est le nombre de tonnes de nourriture jetées chaque jour par les restaurants français. Quant aux denrées encore comestibles qui finissent tous les ans aux ordures - fruits mal calibrés, emballages abîmés, dates de péremption à peine dépassées, l’addition avoisine les 10 millions de tonnes. Et ce alors qu’un Pacte national a fixé comme objectif de réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2025.

Le reportage diffusé dimanche sur M6 a le mérite de nous remettre les idées en place. Son réalisateur, Pierre Lascar, a, entre autres, suivi un militant rouennais d’une association anti-gaspillage. Parmi ses actions : écumer les poubelles des grandes surfaces à la recherche d’aliments comestibles. A chaque fois, il y en a suffisamment pour remplir un coffre de voiture : « les employés jettent l’équivalent de deux ou trois fois leurs salaires », affirme-t-il.

Vers un changement d’état d’esprit ?

Néanmoins, ce reportage, plutôt optimiste, montre un début de prise de conscience de certains industriels. A l’image du plus gros producteur de crêpes bretonnes : parmi les 100 000 unités qu’il produit quotidiennement, celles qui sont trop aérées, pas assez rondes, sont revendues, à prix cassé,  à une nouvelle chaîne de magasins spécialiste de la commercialisation de denrées présentant des défauts de fabrication. 

Autre bouffée d’optimisme : le témoignage de Lucie Basch, la fondatrice de Too Good To Go. A 28 ans,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi