Le gaz hilarant désormais interdit de vente aux mineurs

·1 min de lecture

Le gaz hilarant ne fait plus rire les autorités sanitaires. L'inhalation de capsules de protoxyde d'azote (plus communément appelé "le proto" par les adolescents) est en effet en hausse chez les ados. En témoignent le nombre de cadavres de capsules retrouvées dans les caniveaux dans les lieux de regroupement. Le phénomène est tel que les députés ont adopté ce jeudi, une proposition de loi qui "interdit de vendre ou d’offrir gratuitement à un mineur du protoxyde d’azote, quel qu’en soit le conditionnement".

Ce texte, qui avait déjà été adopté par les sénateurs fin 2919, prévoit une amende de 15 000 euros pour quiconque "provoque" un mineur à faire un usage détourné d’un produit de consommation courante pour en obtenir des effets psychoactifs, même non suivi d’effet".

C'est quoi le protoxyde d'azote ?

Le protoxyde d'azote est un gaz à usage médical, utilisé pour ses propriétés anesthésiques et analgésiques. On l'appelle "gaz hilarant" car il rend légèrement euphorique lors de l'inhalation. Mais le protoxyde d’azote c'est aussi le gaz de pressurisation qui est utilisé dans les siphons alimentaires. Dans le cadre de cet usage commercial, il est simplement soumis à la réglementation des produits de consommation courante. Il est donc en vente libre dans les supermarchés et disponible sur Internet. Les adolescents peuvent donc s'en procurer facilement. En 2015, ce comportement à risque encore peu connu avait défrayé la chronique en Grande-Bretagne (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Contractions : comment les différencier ? Quand s'inquiéter ?
Pourquoi les femmes citadines ont-elles moins de chances de devenir mères ?
Comment canaliser sa colère contre son enfant ?
Harcèlement scolaire : le repérer pour mieux agir
PMA et Covid-19 : comment la crise sanitaire a complexifié des parcours déjà chaotiques