"Les gens d’à côté" : 3 bonnes raisons de voir le film avec Isabelle Huppert et Hafsia Herzi

Lucie travaille dans la police technique et scientifique. Elle vit seule depuis le suicide de son mari Slimane, également policier. Un jour, elle fait la connaissance de ses voisins : Julia, Yann et leur fille Rose, âgée de huit ans. Une amitié s’installe entre eux jusqu’au moment où Lucie découvre que ce père de famille, en apparence sans problème, est en réalité un activiste anti-flic au casier judiciaire assez chargé. Elle se trouve alors prise dans un étau : agir en tant qu'agent de l'ordre ou protéger cette amitié naissante ? Jusqu’au jour où un événement va ébranler toutes ses convictions…

Les gens d’à côté réunit une très belle distribution. Isabelle Huppert compose une Lucie toute en retenue et intériorité, prise entre sa douleur d’avoir perdu l’être cher et son envie de reprendre le cours de sa vie, entre son devoir de policière et l’affection qu’elle porte à ses voisins. Hafsia Herzi joue le rôle de Julia, cette mère courage, consciente des actions de son compagnon, mais qui l’aime malgré tout. Enfin, Nahuel Pérez Biscayart interprète Yann, le jeune homme empêtré dans sa colère contre la police. L’acteur de 38 ans, récompensé par le César du meilleur espoir masculin en 2018 pour son rôle dans 120 Battements par minute, apporte toute sa sensibilité dans l'interprétation de cet homme tourmenté. Chacun est parfait dans son rôle.

Plus qu’un fait divers, André Téchiné aborde le sujet de la violence policière avec toutes les nuances qui s’imposent. Tout n’est pas noir, tout (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite