"Vivre en se foutant des autres" : Gérald Darmanin excédé face aux Français qui ne respectent pas les consignes sanitaires

·1 min de lecture

C'est un événement qui a fait beaucoup de bruit. Dimanche 21 mars 2021, 6.500 personnes se sont réunies à Marseille, à l'occasion du Carnaval de la Plaine, en pleine crise sanitaire de Covid-19. Décrié par l'opinion publique, la classe politique locale et plusieurs membres du gouvernement, ce rassemblement a notamment suscité la colère de Gérald Darmanin. Reçu par Jean-Jacques Bourdin dans la matinale de BFMTV-RMC mercredi 24 mars 2021, le ministre de l'Intérieur s'est exprimé à ce sujet, et il n'a pas mâché ses mots : "Nous faisons confiance aux Français mais, en même temps, regardez ce qu’il s’est passé à Marseille !", a-t-il lancé avant de poursuivre : "Quand on a la chance d’être bien portant et jeune – même si le Covid touche évidemment les plus jeunes d’entre nous, il touche d’abord les plus fragiles, des personnes âgées, les personnes ayant des comorbidités – c’est un geste égoïste que de vivre en se foutant des autres."

Si les Bouches-du-Rhône ne figurent pas parmi les 16 départements concernés par de nouvelles mesures restrictives depuis le samedi 20 mars 2021, Gérald Darmanin a tenu à souligner que "plus de 6.000 personnes qui se regroupent, se contaminent entre elles, avec des familles… On peut tous considérer que ça ruine le travail des soignants". D'autant plus qu'"une partie d’entre eux est morte à l’hôpital". Le locataire de la place Beauvau a également évoqué "les policiers, les gendarmes, les agents du service public contaminés lors de ces contrôles". Et d'insister (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite