Les gestes suicidaires augmentent chez les jeunes femmes et adolescentes depuis le début de la Covid-19

L’Observatoire national du suicide appelle à la vigilance chez les jeunes femmes et adolescentes dans son rapport annuel publié en septembre 2022, mené depuis le début de la pandémie (source 1). Depuis le deuxième semestre 2020, le nombre de gestes suicidaires chez les jeunes Françaises connaît une hausse très marquée. Des chiffres qui confirment une enquête réalisée par Epicov en novembre 2020, qui montrait également des pensées suicidaires plus marquées chez les jeunes femmes (6,4 % des 15-24 ans, contre 3,6 % de jeunes hommes). Les recours aux soins ont d’ailleurs fortement augmenté en France depuis fin 2020 pour gestes et pensées suicidaires.

Une forte disparité socio-économique du risque de suicide

Malgré un déclin de la santé mentale au début de la pandémie de Covid-19, les suicides et les recours aux soins pour lésions auto-infligées ont baissé dans la population générale pendant les confinements de 2020 (- 20 % pendant le premier confinement). Le rapport de l’Observatoire national du suicide met tout de même l’accent sur les populations plus à risques, chez qui les symptômes anxieux et dépressifs ont particulièrement augmenté pendant la pandémie :

les femmes, les personnes en situation de handicap, les personnes dans une situation financière difficile, les personnes souffrant de troubles anxio-dépressifs ou du comportement alimentaire

Ainsi,...

Lire la suite