Gibert Rozon : une nouvelle plainte pour viol a été déposée par une réalisatrice

·1 min de lecture

Les accusations se multiplient. En 2017, Gilbert Rozon avait été accusé de viol et d'attentat à la pudeur par Annick Charette. L'accusatrice avait évoqué des faits qui dataient de l'année 1979. Le producteur du festival Juste pour rire avait dû en répondre devant la justice canadienne en novembre 2020. Acquitté, Gilbert Rozon était ainsi reparti libre. Mais cette plainte n'est pas la seule dont l'ancien juré de La France a un incroyable talent a fait l'objet. Patricia Tulasne, actrice québécoise, avait elle aussi porté plainte pour des faits d'agression sexuelle. Cette dernière avait réclamé 1,6 million de dollars canadiens (1,1 million d'euros) en compensation du préjudice résultant du viol dont elle aurait été victime en 1994. La comédienne assurait alors ne pas être la seule victime du producteur. Pour inciter les autres victimes à prendre la parole, elle avait fondé un collectif nommé Courageuses. Au total, une vingtaine de femmes se sont jointes aux accusations d'Annick Charette et Patricia Tulasne. Les faits dont l'homme de spectacle est accusé se seraient déroulés entre 1982 et 2016.

Alors que ces dernières ont décidé de s'unir à travers une action en justice collective, une nouvelle victime, Lyne Charlebois, a porté plainte contre Gilbert Rozon. Jeudi 6 mai 2021, comme le rapporte Europe 1, nos confrères de l'AFP ont affirmé que cette dernière accusait Gilbert Rozon de l'avoir violée en 1982. Réalisatrice québécoise, elle exerçait la profession de photographe au moment (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles