Gillian Anderson ("Sex Education") : cette décision féministe qu'elle revendique, applaudie par les internautes

·1 min de lecture

Se sentir à l'aise dans ses vêtements. Tel est le leitmotiv du mouvement "no bra", qui consiste à ne pas porter de soutien-gorge. Parfois désignée comme une "tendance", cette pratique a le vent en poupe. D'autant plus depuis le premier confinement. Gillian Anderson, qui prête ses traits à Margaret Thatcher dans The Crown et campe le rôle de Jean Milburn dans Sex Education a, elle aussi, choisi d'abandonner ce sous-vêtement, parfois synonyme d'inconfort. C'est ce qu'elle a révélé lors d'un direct sur Instagram mardi 13 juillet 2021.

Dans cette vidéo sous forme de questions-réponses, et toujours disponible sur le compte de l'actrice, Gillian Anderson explique son choix. "Ma tenue de prédilection pour le confinement ? Probablement la même que celle de ma sortie de confinement", s'amuse-t-elle avant de poursuivre : "Je suis tellement feignante. Et je ne porte plus de soutien-gorge. Je ne peux pas porter de soutien-gorge. Je ne peux pas, non. Je ne peux pas." Par la même occasion, la comédienne de 52 ans envoie valser les diktats de la beauté : "Je suis désolée, mais je m’en fiche si mes seins atteignent mon nombril. Je ne porte plus de soutien-gorge. C’est tout simplement trop inconfortable." Si une nouvelle mise sous cloche était mise en place aux États-Unis, Gillian Anderson miserait alors sur "un pantalon confort, de survêtement, noir, et un sweat à capuche assorti".

Bon nombre d'internautes ont réagi aux confidences de Gillian Anderson, applaudissant ce discours féministe. "Elle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles