Gio Ponti XL : ce livre dont tout le monde rêve

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’œuvre de Gio Ponti, l’architecte sans frontière et italien, résonne encore tellement aujourd’hui qu’elle méritait un écrin XL que lui offrent les éditions Taschen.Monographie la plus complète publiée à ce jour, l’ouvrage conçu comme une immersion à l’échelle de l’univers kaléidoscopique de Ponti présente un format exceptionnel pour retracer l’évolution d’un travail tout aussi exceptionnel sur soixante années et au travers de 136 de ses projets.En quête de lumière et de légèreté Des plus illustres aux créations moins connues, tous ses projets sont reproduits dans un format et une qualité qui immergent dans l’atmosphère des lieux. Les auteurs ont apporté l’éclairage nécessaire à la compréhension de chaque objet sur le contexte dans lequel Ponti l’a créé : la renaissance de l’Italie au milieu du siècle dernier et la mise en pratique des valeurs modernistes. Tous les textes, ainsi que l’essai biographique, ont été documentés en collaboration avec les Archives Gio Ponti. Le livre présente ici l’architecture « comme un objet mis en scène », philosophie de l'architecte qui lui servit de trame «auto-éclairante» de son art de vivre humaniste et de sa créativité sans limite.Des auteurs référents sur Gio PontiOn note que l'ouvrage en plus de l'éditeur Karl Kolbitz a été co-signé par cinq auteurs incontournables : Par la photographe, artiste et conservateur, Salvatore Licitra qui a créé les Archives Gio Ponti dans l’atelier de son grand-père Gio Ponti en 1996. On lui doit l'expositions majeure du Musée des Arts décoratifs de Paris en 2018 notamment. Par l'auteur italien Stefano Casciani, ancien directeur de Domius, directeur actuel du magazine disegno depuis 2012, et designer récompensé par plusieurs prix, dont le Compasso d’Oro 2001. Par la poète et artiste Lisa Licitra Ponti (1922–2019), bras droit de son père Gio Ponti chez Domus, éditrice en 1990 d'une première importante monographie de Gio Ponti. Par l'historien de l’architecture et du design italien du XXe siècle, Brian Kish, particulièrement intéressé par BBPR, Caccia, Dominioni, Gardella et Ponti et notamment commissaire de la première exposition consacrée à Gio Ponti aux États-Unis, en 2001. Par l'historien de l’architecture et chercheur à l’école polytechnique de Milan, Fabio Marino dont la spécialité est l’architecture contemporaine et à son lien avec le design italien des années 1950 et 1960. Il est à l'origine de divers ouvrages sur le design italien.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles