Glace en bac : 6 conseils pour bien la choisir

Distinguez les crèmes glacées - riches d’au moins 5 % de matières grasses animales - des glaces qui, elles, peuvent être végétales, mélange d’eau, de sucre et de fruit. Privilégiez les sorbets "plein fruits" plus parfumés (qui contiennent au moins 45 % de fruits, réduit à 15/20 % s’ils sont acides et 5 % pour ceux à coque).

Sous prétexte d’une mise en boules rapide, les industriels nous vendent du vent ! Or, plus ils ajoutent d’air à leur recette, moins il y a de goût et plus on paye du vide. Comparez le prix au kilo et recherchez une densité minimale de 450 g au litre.

Évitez les crèmes glacées façon "pâtisseries" du type crème brûlée, cookies… Plus il y a d’ingrédients (pépites de chocolat, nappages…), plus c’est transformé et plus on risque d’y trouver des additifs. Préférez les parfums simples type vanille, fraise, chocolat, pistache… Attention aussi aux émulsifiants type mono et diglycérides d’acides gras contenus dans l’huile de palme : ils favorisent les inflammations intestinales.

Préférez lait et crème à lactose ou protéine de lait. Faites confiance aux "extraits de…" ou "arôme naturel de…" issus du produit indiqué, à la différence d’"arôme naturel", qui sera certes naturel mais pas obligatoirement du produit désiré, ou "arôme" tout court, souvent chimique.

Pour diminuer les coûts de production, les industriels vont troquer le sacro-saint sucre pour du sirop de glucose-fructose. Présent dans les sodas, les bonbons ou encore les biscuits, cet ingrédient, au fort pouvoir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles