Le gouvernement souhaite mettre en place un système de bonus pour les vêtements durables

© George Dolgikh / Alamy / Abaca

Instaurer un système de bonus pour encourager l’industrie textile à se diriger vers des pratiques plus durables ? C’est ce sur quoi se penche le gouvernement actuellement.

La mode est l’une des industries les plus polluantes au monde, et pour cause. Avec des matières textiles polluantes, nécessitant une consommation d’eau excessive et l’utilisation de pesticides et produits chimiques, ainsi que les émissions de CO2 liées au transport de ces matières premières, ce secteur serait responsable à lui seul de 3 à 10 % des émissions mondiales de CO2… Si de nombreux acteurs de l’industrie se dirigent de plus en plus vers une mode plus responsable et durable, d’autres sont encore frileux et peinent à changer leurs modes de production. Afin de faire accélérer les choses et de rendre la filière plus « green », le gouvernement - sous l’égide de Bérangère Couillard, secrétaire d’État chargée de l’Écologie - s’apprête à réunir industriels du textiles, distributeurs (dont l’Alliance du commerce réunissant H&M, Monoprix ou encore Kiabi), mais également ONG et associations de consommateurs autour d’une table ronde durant tout le mois d’octobre.

Lire aussi >> Acteurs d'une mode responsable : le cas CAES

Un arrêté prévu pour novembre

Tous les participants invités se prononceront sur le projet d’arrêté du gouvernement français, prévu pour novembre et qui rentrera en vigueur dès 2023. Ce dernier prévoit des bonus financiers, accordés aux entreprises allant vers la transition écologique et proposant des produits textiles plus éco-responsables et vertueux, mais aussi de réduire le coût de la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi