Grâce à des implants dans le cerveau, un homme retrouve le langage

·1 min de lecture

Après un accident de la route survenu en 2003, Pancho (c'est le nom qui lui a été donné pour cette étude), un homme de 20 ans, perd sa faculté à s'exprimer. Presque 20 ans plus tard, il est au coeur d'une expérience rapportée par le New England Journal of Medicine, qui lui permet de retrouver le langage, via une neuroprothèse. Explications.

Des électrodes capables de sélectionner des mots via un ordinateur

Des médecins de l'université de Californie, à San Francisco, lui ont implanté 128 électrodes dans la partie du cerveau qui commande le langage. Cela n'a pas permis à Pancho de pouvoir parler à nouveau, mais ces électrodes ont été connectées à un ordinateur afin de retranscrire ce que Pancho souhaitait formuler - des mots dans une liste de 5O, puis des phrases - une intelligence artificielle se chargeait de les écrire sur l'écran d'ordinateur.

Le principe de l'expérience est de permettre aux implants de reconnaître les mots formulés par le patient, elle porte un nom : "neuroprothèse de parole". Elle offre au cerveau la possibilité de continuer à communiquer quand les muscles endomagés par l'accident ne le peuvent plus.

Retrouver la communication

Le patient a été en mesure de prononcer une première phrase, au terme de 50 séances étalées sur 81 semaines : "Ma famille est dehors". Il est désormais capable de désigner 15 à 18 mots par minute, via un mouvement de tête qui commande une souris et sélectionne les mots sur l'écran d'ordinateur.

L'étude (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT Covid-19 en France ce 18 juillet : chiffres, annonces
Pieds: cet été, je ne veux pas de mycose
6 astuces pour reprendre le sport après un laisser-aller
Les malades du VIH ont plus de risques de développer une forme grave du Covid-19
Les dépistages de cancer du sein ont chuté en 2020

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles