Grève annoncée du 19 janvier 2023 : de nombreuses perturbations à prévoir

Jacques Witt/Pool/Bestimage

Le jeudi 19 janvier 2023 s'annonce comme une journée noire en France. Pour la première fois dans l'Hexagone depuis 12 ans, tous les syndicats se sont unis pour faire entendre leur voix. La raison ? La réforme des retraites, présentée par les membres du gouvernement, dont Élisabeth Borne, le mardi 10 janvier 2023. En effet, l'annonce d'un départ à la retraite à partir de 64 ans en 2030 a refroidi bon nombre de secteurs professionnels. Une mobilisation massive et des menaces de paralysie ont été évoquées pour le jeudi 19 janvier 2023. Une grève prévue chez de nombreux professionnels, dans le but de poursuivre ce mouvement par la suite, avec une plus grande intensité. Mais quelles perturbations sont attendues pour cette première journée de mobilisation ?

Dans les transports en commun français, les syndicats (la CGT, l’Unsa, SUD et la CFDT, ndlr) de la SNCF annoncent une grève "puissante". En effet, ces derniers affichent leur "opposition totale au recul de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans accompagné d’une hausse de la durée de cotisation", précise BFMTV, dimanche 15 janvier 2023. Le réseau de transport devrait dévoiler ses prévisions de trafic le mercredi 18 janvier 2023. À la RATP, même décision du côté des syndicats. Interrogé par BFM Paris, samedi 14 janvier 2023, Grégoire de Lasteyrie, vice-président d'Île-de-France mobilités, craint que "les syndicats essayent de perturber au maximum la vie quotidienne des franciliens pour créer une sorte de ras-le-bol autour de cette (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite