"Grain de riz" : Isabelle Balkany assume fièrement ce surnom qu'elle donne à son employé asiatique

Jeudi 6 février l'émission Ça vous regarde sur LCP était notamment consacrée au regain du racisme anti-asiatique depuis l'épidémie mondiale de coronavirus. L'occasion pour la chaîne de diffuser des images tournées en 2002 par Canal +. Les journalistes de 90 Minutes filment alors Isabelle Balkany dans son QG de Levallois-Perret. La première adjointe prépare la réélection de son époux Patrick qui brigue un nouveau mandat. Alors qu'elle s'allume une cigarette, on aperçoit un homme lui masser le bras droit. Cet employé au service du couple vient du Vietnam. Après ses heures de travail, il masse sa patronne qui s'est chargée de l'affubler du sobriquet de "grain de riz". "C'est un boat-people et il a un nom pas possible...", commence l'Altoséquanaise. "Alors on l'a baptisé Maurice mais on n'a pas trouvé ça drôle alors un jour je l'ai baptisé 'grain de riz' et toute la mairie l'appelle grain de riz", s'esclaffe-t-elle, visiblement amusée par cette trouvaille pittoresque...

⋙ Photos de Patrick Balkany "malade" et amaigri sur son lit d'hôpital : Isabelle Balkany porte plainte

Vendredi 7 février la vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux et les commentaires indignés se sont succédé. Comme souvent chez les Balkany, on ne cherche pas à ripoliner, alors la première édile de Levallois-Perret assume tout ! D'ailleurs l'amie intime de Nicolas Sarkozy le concède volontiers, elle ne se souvient "même pas de son vrai prénom". Accusée de racisme, elle réplique sur Twitter en affichant une photo où elle embrasse fièrement son employé. Elle apparaît même hilare à ses côtés. "Gros fou rire de "Grain de riz" et "Makrout, graine de semoule"... Comme cela fait du bien de se détendre !", affirme-t-elle. Sur Facebook elle relance et s'attaque à ces "claviers" qu'elle abhorre tant : "Au prétexte que des "claviers" sont en mal de "buzz" et surtout, en mal de talent, nous voilà, mon vieil ami et moi, au ban du "racisme" pour les surnoms d'amitié que nous nous donnons depuis 35 ans !"

A lire

(...) Cliquez ici pour voir la suite