"Le Grand bain" : 5 anecdotes sur les coulisses du film déjà culte

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Grand bain figure désormais au rang des films français devenus peu à peu culte. Deuxième long-métrage réalisé par Gilles Lellouche, il raconte l'histoire d'hommes désespérés pour des raisons différentes. Chacun décide de participer à des cours de natation synchronisée masculine pour se donner un but à poursuivre. Au gré de leurs difficultés et de leurs aventures, ils vont pouvoir compter les uns sur les autres. Le film rassemble un casting de haut vol avec notamment Leïla Bekhti et Virginie Efira, mais aussi Guillaume Canet, Philippe Katerine, Mathieu Amalric, ou encore Benoït Poelvoorde.

Gilles Lellouche a renoué avec la réalisation avec Le Grand Bain. En 2004, il avait déjà réalisé le film Narco, dans lequel il collaborait déjà avec Guillaume Canet. En 2011, il avait réalisé un des sketchs du film Les infidèles, gros carton au box-office l'année suivante. Le Grand Bain est donc son deuxième long-métrage.

C'est Julie Fabre, chorégraphe de l’équipe de natation synchronisée féminine olympique, qui a entraîné les acteurs pour le tournage. Ce n'est qu'au bout de trois semaines qu'elle a entrevu un espoir de réussite pour les acteurs. "Je vous passe le fait que Félix (Moati, ndlr) ne supportait pas de mettre la tête sous l’eau alors qu’il joue le pilier ! Bon, pour tout ce qui est jambes à l’extérieur de l’eau, j’avais des doublures, parce que même après sept ans d’entraînement, c’est très compliqué. Ils se sont entraînés comme des bêtes pendant 7 mois, à raison d’une ou deux fois (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles