"Le Grand Bleu", "Kramer contre Kramer" : les films de la vie de David Foenkinos

·1 min de lecture

Tous les samedis pendant une heure dans CLAP !, le spécialiste cinéma d'Europe 1, Mathieu Charrier, fait le tour de l'actualité du septième art. Chaque semaine, un invité, qu'il soit ou non du monde du cinéma, se soumet à un questionnaire personnel sur les films de sa vie. Samedi, l'écrivain David Foenkinos, qui vient de sortir un nouveau roman qui s'appelle La famille Martin, s'est prêté au jeu.

>> Retrouvez toutes les émissions de Mathieu Charrier en replay et en podcast ici 

Votre premier souvenir de cinéma?

"Mon premier souvenir est assez particulier puisque c'est mon oncle Alain qui m'a emmené voir Diva, de Jean-Jacques Beineix, à l'âge de 6 ans. Autant dire que je n'ai absolument rien compris. Mais en même temps, j'ai été hyper flatté de voir un film d'adulte et j'en ai un souvenir forcément incroyablement marquant, de l'atmosphère, de l'ambiance. Je l'ai revu plusieurs années après et c'est vrai que le premier film, c'est inoubliable."

Votre meilleur souvenir en salle ?

"Mon meilleur souvenir, c'est un peu plus tard. C'est vraiment à la grande époque de la folie du Grand Bleu de Luc Besson. Les gens ont oublié mais c'était complètement dingue. J'avais à ce moment là 15 ans et je suis allé voir 8 fois Le Grand Bleu et au Grand Rex, c'était exactement comme si on allait voir Lady Gaga. C'était complètement fou. Les gens criaient dès qu'il y avait le générique du début, ça applaudissait à chaque prénom. On riait, il y avait un type de fan-attitude que je n'ai jamais ...


Lire la suite sur Europe1