Quand un grand producteur parisien demandait à Gaspard Proust d’être «plus sympathique»

© DR

Aujourd'hui plébiscité pour son son humour noir et son cynisme, Gaspard Proust a pourtant eu du mal à imposer sa patte. Quand il a décidé de quitter son travail dans une banque en Suisse pour devenir comédien à Paris, l'humoriste n'a pas tout de suite réussi à trouver son public et convaincre les producteurs.

Des débuts difficiles en chanson

A ses débuts, Gaspard Proust écrivait même des petites chansons. "Au départ, le spectacle était une moitié de chanson et le reste était du texte. Je me disais que c'était impossible de tenir une heure sur scène juste en racontant quelque chose. Je me disais que ça n'avait pas de se sens", confie-t-il au micro d'Isabelle Morizet dans Il n'y a pas qu'une vie dans la vie. "Je faisais des petites chansons. Les gens étaient un peu désarçonnés et j'avais des mauvaises critiques".

>> Retrouvez les émissions d'Isabelle Morizet tous les week-ends de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

"Sois plus sympathique, les gens auront envie de partir en vacances avec toi"

L'humoriste a dû s'armer de patience avant de rencontrer le succès. "Les gens pensent qu'on saute du train une nuit, puis boum, on réussit. Mais ça ne se passe pas comme ça. C'est un travail, c'est un chemin, c'est chiant, c'est difficile. En tout cas, pour moi, ça a été comme ça", se souvient-il. Gaspard Proust a finalement définitivement écarté les chansons pour ne garder que ses textes, dont la noirceur et l'ironie n'ont pas été tout de suite comprises…&n...


Lire la suite sur Europe1