"Un si grand soleil" : Eliott réorganise son trafic de cigarettes, Romane s'éloigne de Manon et Jo... Le résumé de l'épisode 372

Dans l'épisode 371 d'Un si grand soleil, diffusé ce jeudi 30 janvier 2020, Ines et Enric découvrent le suspect derrière la glace de la salle d’interrogatoire. Inès identifie l’homme comme étant l’ami du veilleur de nuit. L'homme nie, mais Inès maintient sa version des faits. Manu entame l'interrogatoire. L’homme finit par admettre avoir été présent lors de l’agression d’Inès mais prétend qu'il n’y a pas participé. Au contraire, il a tenté d'y mettre fin. Manu lui reproche de charger un mort. L’homme jure que c'est la vérité. Inès reconnaît qu’il ne l’a pas agressée mais lui reproche de n’avoir rien fait pour la défendre. L'homme répond que le veilleur de nuit était devenu fou et qu'il ne pouvait rien faire, il avait peur d’être frappé. Enric intervient et lui demande si c’était mieux qu’il s’en prenne à une gamine sans défense. L'homme s'énerve. Manu intervient pour calmer le jeu.

⋙ "Un si grand soleil" : Alex et Becker enquêtent sur la mort du veilleur de nuit, Eve tente de convaincre Eliott d'arrêter la contrebande de cigarettes... Le résumé de l'épisode 371

Inès est en proie au doute

Dans son bureau, Manu annonce à Inès et Éric  que l’homme va être déféré, mis en examen et inculpé pour haine raciale et non-assistance à personne en danger.Enric s’inquiète de savoir quelle sera la hauteur de la peine. Manu demande s’ils avaient reconnu l’homme dans les journaux. Ils s'en doutaient mais n'en étaient pas sûrs. À la sortie du commissariat, Enric dit à Inès qu’elle a été courageuse, l’homme sera puni pour ce qu’il a fait.Inès est mutique . Elle demande à Enric s’il n’avait pas revu l’homme qui a été arrêté mais Enric lui répond qu’il  ne l’a jamais croisé. Inès lui demande alors où il était le soir où le veilleur de nuit a été renversé. Enric lui demande ce qu'elle va s'imaginer, il n’a rien à voir avec ça. Ines s’en va.

Inès retrouve Enzo et lui raconte qu’elle a retrouvé l’homme qui l’a agressée : il est mort. Elle culpabilise de se sentir contente, elle a l'impression

(...) Cliquez ici pour voir la suite