"Un si grand soleil" : Eliott s'inquiète pour son bar, Nathalie Gimenez s'en prend à Johanna... Le résumé de l'épisode 361

Nathalie, inquiète au téléphone, tente de joindre son contact pour lui dire qu’ils ont un problème. Au camping, les revendeurs et le contact de Nathalie récupèrent la cocaïne. La police les interpelle. À l’hôpital, Christophe est nerveux. Il cherche à joindre Johanna. Elle décroche. Il a besoin de lui parler, c’est urgent. Elle lui répond qu’elle n’a pas le temps. Elle préfère passer le voir demain. Christophe crie, elle lui demande de ne pas lui parler comme ça. Il se calme et lui dit qu’il n’arrête pas de penser aux risques qu’elle a pris pour le sauver. Il a peur pour elle. Johanna lui demande de ne pas s’inquiéter, tout va bien maintenant. Il lui conseille de partir quelque temps loin de Montpellier. Johanna le rassure. Elle doit raccrocher, quelqu’un sonne à sa porte. Christophe s’énerve.

Nathalie Gimenez vient chez Johanna pour avoir des explications

Nathalie arrive chez Johanna. Cette dernière lui demande s’il y a un problème. Nathalie répond que c’est à elle de lui dire. Nathalie lui montre une photo d’elle et Manu. Elle demande à Johanna ce qu’elle faisait avec lui. Johanna regarde la photo. Nathalie lui dit que son grossiste vient de se faire arrêter en pleine distribution, elle a du mal à ne pas faire le lien. Pour Johanna, cela n’a aucun rapport, il lui arrive de parler à des policiers, elle est avocate. Elle se retourne et lui demande comment elle a eu cette photo. Elle en profite pour appuyer sur son alarme. Nathalie lui met une arme sur la tempe. Elle lui arrache. Nathalie la frappe et lui demande de la suivre.

Eve est avec Éliott, il lui donne des flyers à distribuer au lycée pour son bar. Il est en train de les distribuer dans la rue. Il explique à Eve qu’il n’y a encore pas beaucoup de monde dans son bar, que Dylan le tient en son absence. Éliott y retourne et s’inquiète : l'établissement ne se remplit pas.

Eve prend un café avec Virgile. Elle lui raconte qu’Eliott a du mal. Elle le sent, il ne lui dit rien pour ne pas l’inquiéter. Il s’est donné beaucoup

(...) Cliquez ici pour voir la suite