La grande majorité des produits destinés à nos enfants sont trop gras, trop salés ou trop sucrés

Dans un rapport publié début mai 2022, l’OMS alertait sur l’augmentation de l’obésité dans les pays européens : 63% des hommes et 54% des femmes sont touchés. Et les enfants ne sont pas épargnés : 30% des 5-9 ans sont en surpoids ou en situation d’obésité. Un chiffre significativement aggravé par la pandémie de Covid-19. Entre manque d’activité physique et bouleversement des habitudes alimentaires, les enfants ont pris du poids pendant la pandémie.

Dans ce contexte, l’Alliance des organisations de consommateurs en Suisse a mené une enquête répertoriant "tous les produits boulangers et laitiers, céréales de petit-déjeuner, boissons, snacks, etc. dont l’emballage à l’univers enfantin cible spécialement les plus jeunes", explique-t-elle dans un communiqué. 344 produits vendus en grande surface – dont Lidl et Aldi – ont été analysés, afin de "savoir s’ils correspondaient au profil nutritionnel de l’OMS désignant des aliments suffisamment équilibrés pour être promus auprès des enfants".

Et le résultat de cette enquête est alarmant : sur les 344 produits analysés, seuls 20 répondent aux critères de l’OMS, soit 94% de produits trop gras, trop salés ou trop sucrés. 64% se trouveraient dans les zones orange et rouge du Nutriscore (D-E) et seulement 17% des produits seraient, eux, dans la zone verte ou vert clair (A-B). Des résultats jugés "catastrophiques" par les organisations de consommateurs.

Prendre des mesures pour protéger

(...)

Lire la suite sur Topsante.com

Fièvre de la tomate : quelle est cette nouvelle maladie qui atteint les enfants de moins de 5 ans ?
6 vrai/faux sur le sexe pendant la grossesse
Maux de ventre de l'enfant : les conseils nutri du gastro-entérologue
Les jeux d'aventure contribuent à la bonne santé mentale des enfants
Hépatite inconnue chez les enfants : symptômes, liens avec le Covid-19, cas en France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles