Grands doigts, gros nez… Quand on calcule la taille du sexe selon la morphologie

·1 min de lecture

Une étude récente nous apprend que les hommes aux gros nez sont mieux membrés. Un propos qui vient ébranler (ou enrichir ?) le fameux indice du « ratio digital ».

Dans « Le gros livre du pénis » (éd. First), le journaliste Fred Royer rappelait que la taille du pénis dépend de la taille des doigts. Ce que l’on prenait pour une légende urbaine a été confirmé en 2011 par des chercheurs de l’université d’Incheon, en Corée du Sud. Ainsi, « si l’index est plus court que l’annulaire, l’homme aura tendance à avoir un pénis plus grand », peut-on lire dans cette bible consacrée à l’organe sexuel masculin. C’est ce que l’on appelle le « ratio digital », et ce ratio digital tiendrait d’une réalité scientifique : l’annulaire se développerait selon le taux de testostérone, hormone qui s’implique également dans le développement du pénis. L’index, lui, dépendrait du taux d’œstrogènes, hormones davantage présentes chez les femmes. 

Aujourd’hui, on va plus loin et on agrandit notre collection d’indices : la taille du pénis serait corrélée à celle du nez, selon une nouvelle étude japonaise publiée dans la revue « Basic and Clinical Andrology » et relayée par le « Daily Mail » début mai.  

Sortez la règle : la mesure exacte du nez révèle la mesure du pénis 

La longueur moyenne d’un pénis en érection est de 13,12 centimètres*. L’étude menée à l’université de Tokyo nous apprend quant à elle que les hommes qui arborent un gros nez ont un pénis long d’au moins 13,42 centimètres en érection. Enfin en érection, c’est vite dit : les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles