Grève à la RATP : faut-il renouveler son pass Navigo en janvier ?

Les usagers vont-ils devoir payer leur pass Navigo ?

Métro, RER, bus… C’est encore et toujours la galère pour utiliser les transports à Paris et en Île-de-France. Alors que certaines lignes sont au ralenti ou à l’arrêt depuis un mois, les clients doivent-ils débourser 75,20€ pour un nouveau forfait en janvier ? Éléments de réponse.

“Compte tenu du fort risque de saturation du réseau, la RATP invite tous les voyageurs qui en ont la possibilité à différer leurs déplacements ou à privilégier un autre mode de transport”. Si vous êtes franciliens, ce message de la Régie autonome des transports parisiens (RATP) ne vous aura pas échappé.

Entamée le 5 décembre dernier, la grève contre la réforme des retraites continue de toucher les usagers des transports en commun. Vendredi, le trafic reste largement perturbé puisque seules les deux lignes automatiques du métro (1 et 14) et la navette aéroport Orlyval circulent normalement avec toutefois un “risque de saturation aux heures de pointe”.


“Un titre de transport valide est attendu”

Après 30 jours de mobilisation, le ras-le-bol a gagné une partie des voyageurs. La tension pourrait même monter d’un ou plusieurs crans lundi avec le retour de congés de nombreux travailleurs parisiens et franciliens. Ces derniers, qui ont à peine utilisé leur pass Navigo en décembre, se demanderont alors s’il est bien nécessaire de débourser 75,20€ pour un nouveau forfait mensuel en janvier.

À LIRE AUSSI >> Grève : est-ce risqué de faire rouler les chauffeurs de cars plus longtemps ? 

Contactée par Yahoo, la RATP invite ses usagers à passer à la machine ou au guichet sans plus tarder. “Le rechargement reste nécessaire et un titre de transport valide est attendu de la part des usagers. Nous invitons d’ailleurs les voyageurs à recharger leur pass Navigo dès que possible pour éviter l’attente le 6 janvier.”

Le remboursement attendra la fin de la grève

Quid du remboursement ? La RATP nous a précisé qu’elle “dédommagera les voyageurs à la fin du mouvement social en concertation avec Île-de-France Mobilités”. Le 13 décembre dernier, Catherine Guillouard, la PDG de la RATP, avait promis sur Europe 1 un remboursement selon "la réalité du service exécuté.” Six jours plus tard, Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, réclamait à la SNCF et la RATP de "rembourser intégralement" tous les voyageurs sur les ondes de RTL.

"Sur le site Vianavigo, il y aura une plateforme de remboursement où les voyageurs, dès janvier, pourront demander le remboursement. Mais il me faut l'accord des opérateurs”, ajoutait-elle. Janvier est arrivé et toujours rien à l’horizon pour l’instant. Comme dans les transports, les voyageurs vont sans doute devoir s’armer de patience.