Grey’s Anatomy : cancer, attentat… les terribles mensonges d’un membre de la série

En coulisses, la série médicale culte est secouée par un scandale depuis plusieurs mois : l’une de ses scénaristes aurait prétendu avoir un cancer pendant des années et écrit plusieurs épisodes en s’inspirant de sa présumée expérience. Et ses mensonges ne s’arrêtent pas là. Une arnaque émotionnelle qui bouscule l’univers des productions de Shonda Rhimes.

C’est l’une des intrigues au cœur de la saison 15. Catherine Avery (Debbie Allen), épouse du docteur Weber (James Pickens Jr.) et mère du docteur Jackson Avery (Jesse Williams), apprend qu’elle est atteinte d’un chondrosarcome, un cancer des os. Pendant plusieurs épisodes, elle est soignée par son ami, le neurochirurgien Tom Koracick (Greg Germann). Ces épisodes ont été écrits par Elisabeth Finch, scénariste de 13 épisodes de « Grey’s Anatomy » et productrice de 172 d’entre eux, qui a toujours affirmé avoir utilisé son vécu personnel pour alimenter cette histoire. Seulement voilà, la scénariste n’aurait jamais vraiment été malade. Et ses mensonges ne s’arrêtent apparemment pas là. C’est ce que révèle une longue enquête, en deux parties du magazine américain « Vanity Fair ».

Fausse maladie, vraie quête d’attention

Tout commence en 2014 lorsqu’Elisabeth Finch est encore scénariste de « Vampire Diaries ». Elle partage alors un témoignage sur Internet, dans lequel elle raconte en détails son combat contre le cancer. Au fil des années, elle écrira plusieurs témoignages pour parler de sa maladie et d’autres expériences traumatisantes qu’elle aurait traversées. Elle révèle par exemple avoir dû avorter en pleine chimiothérapie pour rester en vie. Son récit est très relayé aux États-Unis et la société de production de Shonda Rimes, à l’origine de la série, décide de l’engager à partir de la saison...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles