Grey’s Anatomy : pourquoi la série a rendu cette actrice malade ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Frank OCKENFELS / ABC
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sandra Oh, éternelle Cristina Yang dans « Grey’s Anatomy », a récemment confié que la série médicale l’avait rendue malade. Explications.

Il semblerait que le tournage de « Grey’s Anatomy » n’a pas été une promenade de santé pour tout le monde. Il y a quelques jours, Sandra Oh – l’interprète de Cristina Yang – a avoué que la série médicale a eu un impact sur sa santé. En cause ? La soudaine notoriété acquise grâce à la série de Shonda Rhimes. « Je suis tombée malade. Je pense que tout mon corps était très, très malade », a confessé l’actrice au magazine « Variety ». « Même si vous continuez à travailler, c’est comme si vous disiez : “Oh, je ne peux pas dormir. Oh, j’ai mal au dos, je ne sais pas ce qui ne va pas avec ma peau” », poursuit-elle avant d’ajouter : « Quand “Grey’s Anatomy” est sorti, je pense que ma vie a beaucoup changé. »

À lire aussi >>> Sandra Oh, de « Grey's Anatomy » à « The Chair »

Avec ses dix-neuf saisons au compteur, « Grey’ Anatomy » a désormais le titre de série médicale la plus longue des États-Unis, coiffant au poteau la cultissime « Urgences » avec George Clooney. Pas étonnant donc, que l’engouement a été difficile à gérer pour certains membres du casting, même si les réseaux sociaux n’avaient pas encore l’ampleur qu’ils ont aujourd’hui. « C’est difficile à imaginer, car c’était il y a presque vingt ans. Le contexte est donc très différent. Mais le stress est le même, ou la confusion est la même… quand les gens occupent des postes extrêmement étonnants, privilégiés et à...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles