Grippe espagnole : combien de morts l'épidémie a-t-elle causé ?

On pense souvent à tort que la grippe espagnole est née en Espagne. Pourtant il n’en est rien ! Elle fut en réalité baptisée ainsi car l’Espagne, neutre pendant la Première guerre mondiale, fut le premier pays à l’évoquer ouvertement et publiquement. Là où d’autres pays impliqués dans le conflit avaient fait le choix de censurer les informations sur la maladie pour ne pas affecter le moral des populations et des troupes. Pandémie la plus dramatique de l’histoire récente, la grippe espagnole fut plus meurtrière que la Première Guerre mondiale.

La grippe est une infection respiratoire aiguë contagieuse due aux virus influenza. La grippe espagnole a été causée par un virus H1N1 dont les gènes étaient d'origine aviaire, avant que le virus ne passe très rapidement à l’homme. Encore aujourd’hui, les chercheurs ne parviennent pas à expliquer pourquoi le virus a acquis une telle virulence et un tel degré de contagiosité.

Les premiers morts furent recensés en février 1918 près de Boston aux États-Unis au sein de camps militaires américains hébergeant notamment un bataillon de retour de Chine. Le virus était probablement déjà présent dans l’Empire du milieu au cours de l’hiver 1917. D’autres hypothèses suggèrent que le virus aurait pu émerger dans le nord de la France dès fin 1916, en provenance d’Angleterre, ou qu’il serait né dans l’État américain du Kansas. La question n’est toujours pas tranchée. Mais quelle que soit l’origine du virus, le contexte de l’époque, conflit armé mondial, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite