Grippe porcine : un cas détecté chez l'Homme en Bretagne

·1 min de lecture

Selon l'Agence régionale de santé (ARS) de Bretagne, un cas de grippe porcine H1N2, une maladie respiratoire des élevages de porcs, vient d'être détecté chez un homme. Ce dernier a été hospitalisé et son état ne suscite plus d'inquiétude. "À ce stade, il ne peut être confirmé de lien entre l’infection et l’exposition de l’individu à des porcs vivants dans la semaine précédant l’apparition des symptômes. Aucune autre personne symptomatique n’a été détectée dans l’entourage proche du patient" souligne l'ARS dans un communiqué. Toutefois, des investigations sont en cours pour tenter de déterminer l'origine de l'infection. Et les autorités sanitaires en appellent à la vigilance des professionnels de santé, ainsi que des personnes qui évoluent dans le milieu porcin.

"En raison d’une circulation active dans les élevages porcins d’une souche virale proche du virus en cause dans cette infection, il a été demandé aux professionnels de santé de la région de réaliser une recherche systématique de virus grippaux chez toute personne en contact avec des porcs, et présentant des symptômes d’infection respiratoire aiguë (fièvre, maux de gorge, maux de tête, toux)" précise l'Agence de santé.

Le virus ne se transmet pas par la consommation de viande

Les cas humains d’infection par des virus influenza porcins sont généralement bénins, bien que quelques cas sévères aient été signalés, et aucune chaîne de transmission interhumaine (...)

Lire la suite sur Topsante.com

#LaVéritéDerrièreLeSourire, un hashtag pour parler de la dépression post-partum
DIRECT Covid-19 en France ce 13 septembre : chiffres, annonces
Sommeil : non, une grasse matinée ne rattrape pas plusieurs nuits d'insomnie
Passer au zéro déchet... sans se compliquer la vie
Et si le Covid-19 ne disparaissait jamais ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles