Grippe, rhume... Pourquoi a-t-on la peau si sèche lorsque l’on est malade?

Albina Gavrilovic

Vous êtes complètement à plat à cause d’un bon gros rhume de saison ? En plus des maux de tête, de gorge ou de la toux qui rendent cette période particulièrement fatigante et désagréable, vous avez peut-être remarqué que votre peau souffre également de la situation. Dès que l’on est malade, elle a tendance à être beaucoup plus sèche. Et cela s’explique par de nombreux facteurs.

L’hiver, la peau est mise à l'épreuve à cause du froid. Rougeurs, sécheresse et tiraillements sont peut-être déjà votre lot quotidien, il ne manquait plus que le rhume. Lorsque l’on est malade en effet, on a tendance à rester bien au chaud chez soi. La peau est donc confrontée à la sécheresse de l’air intérieur et au chauffage quasiment en continu. Tout en étant privée de l’extérieur et donc de la vitamine D dont elle a tant besoin, comme l’explique le Dr Ross Perry, directeur médical chez Cosmedics dans les colonnes de l’édition britannique du magazine Stylist. La prise de médicaments joue également un rôle dans ce combat cutané dont nous ressortons souvent perdant.

Le Dr Perry rappelle la différence entre une peau sèche et une peau déshydratée. La première est due à un manque de sébum, et se manifeste par des tiraillements ou démangeaisons. La déshydratation est quant à elle due à un manque d’eau. Une peau saine est composée à 30% d’eau, cela permet de garantir notamment une bonne élasticité. Lorsqu’elle manque d’eau, la peau devient au contraire rugueuse. Connaître cette distinction vous permettra de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite