Groenland: fin du calvaire pour 200 passagers d'un navire de croisière échoué pendant trois jours

200 passagers étaient coincés à bord d'un navire de croisière dans l'est du Groenland depuis mardi. Le bateau a finalement réussi à regagner la mer.

C'est un incident qui aurait pu finir en tragédie. Il n'en sera heureusement rien pour les 200 passagers de l'Ocean Explorer, qui ont vu leur navire renfloué ce matin, à l'issue d'une opération de sauvetage, menée par un vaisseau de l'institut naturel du Groenland.

"L'Ocean Explorer a été renfloué ce matin", a annoncé le Commandement arctique, une unité de la marine danoise au Groenland.

"Aucune personne à bord n'a été blessée, l'environnement n'a pas été pollué et la coque ne s'est pas rompue", selon Sunstone, propriétaire du navire.

"Le navire ne s'est pas échoué sur des rochers, mais sur du sable et de la boue", a expliqué le Commandement arctique. Ce sont ces conditions qui ont permis de renflouer le navire.

Une enquête ouverte

Une enquête a été ouverte par la police danoise sur cet échouement qui a eu lieu dans une région reculée et particulièrement préservée de l'immense territoire arctique. La police danoise compte ainsi "faire la lumière sur le déroulement des événements, et déterminer si des infractions ont été commises".

Selon la presse australienne, trois cas de Covid avaient également été détectés à bord du navire qui transporte des touristes, bien qu'aucun passager ne présente de symptômes inquiétants, indiquait Brian Jensen, un gradé de la marine danoise. Les circonstances de l'incident n'ont pas encore été déterminées. Il existe peu de relevés hydrologiques de la zone où le bateau s'était échoué, rendant difficile l'évaluation des profondeurs marines.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Grave accident de bateau à Marseille : ce que l'on sait