"Grosse et laide" : Britney Spears revient sur ces insultes qui l'ont complexée ado

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Ce qui attend Britney, et c'est la première fois qu'on peut dire ça depuis une décennie, ne dépend que d'une seule personne : Britney". Ainsi s'enthousiasmait en novembre 2021 Mathew Rosengart, l'avocat de Britney Spears. La justice américaine venait alors de prononcer l'émancipation de la chanteuse. Celle-ci se libérait enfin d'une tutelle paternelle qui aura duré pas moins de treize ans.

Mais la chanteuse a encore bien des choses à dire sur son père, Jamie. Dans un post Instagram, Britney est revenue sans détour sur la manière dont celui-ci n'aurait cessé de la dévaloriser. Jugements physiques, insultes, remarques déplacées... "Pour lui, je devais être parfaite et jolie, mais il n'a cessé de me faire sentir laide. Il me disait que j'étais grosse, que je n'étais pas assez bien", a déploré l'artiste, qui attend son troisième enfant.

Un témoignage douloureux.

"Il a ruiné mon existence"

"Il a ruiné mon existence et tout ce qui me faisait me sentir belle à 13 ans. Ma confiance, ma conscience, et même ma vie sexuelle", poursuit encore l'interprète iconique de Toxic dans cette publication Instagram abondamment likée et commentée. Une expérience dramatique qui a incité la chanteuse à revendiquer durant son adolescence une certaine "rébellion", de ses propres mots. On l'imagine volontiers.

"Il m'a toujours donné l'impression que je devais essayer, essayer, essayer ! Mais aujourd'hui, je me sens enfin bien dans ma peau ! J'ai arrêté...

Lire la suite


À lire aussi

Cet ado féministe se bat pour l'éducation des filles au Burkina Faso
Cette mère complexée enfile un crop top pour inspirer sa fille
Sexiste, raciste, homophobe : "Les grosses têtes" ou le bingo de la honte

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles