Grossesse et compléments alimentaires : ce qu'il faut savoir pour bien les choisir

Sofiia Petrova / iStock

Une grossesse peut être une source de bonheur et d'épanouissement, mais elle peut également engendrer du stress et faire naître des doutes. Il faut penser à tout, et notamment à sa santé ainsi qu'à celle du futur bébé.

Pendant la grossesse, certains minéraux et/ou vitamines peuvent être prescrits. On note par exemple la vitamine D, l’acide folique, également appelé vitamine B9, ou encore l’iode. Ce dernier est "nécessaire au développement neurologique et comportemental normal du nouveau-né", comme l’indique l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (Anses). Cependant, des précautions sont à prendre.

Il est donc nécessaire de se pencher sur la composition des compléments alimentaires, afin d’éviter les additifs et autres substances nocives qui peuvent s’y retrouver. On note par exemple certaines algues, qui, consommées à très haute dose, peuvent apporter des métaux lourds tels que le plomb, le mercure ou encore l’arsenic. Ceux-ci sont toxiques pour le fœtus. D’après l’European Food Safety Authority (EFSA), les compléments alimentaires sont "réglementés en tant qu’aliments" dans l’Union européenne. Ainsi, les minéraux et les vitamines sont soumis à une "législation harmonisée spécifique".

Mais certaines enseignes restent encore évasives quant à la composition exacte de leurs gélules : c’est ce que déplore Boome, une nouvelle marque de compléments alimentaires d’origine naturelle et entièrement dédiée à la maternité. Les trois fondatrices l’ont créée en réponse au manque de transparence (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite