Grossesse et insomnie : 5 astuces de l'ostéopathe pour bien dormir quand on est enceinte

Grossesse et insomnie : trouver la bonne position pour dormir

En fin de grossesse (à partir de la 24ème semaine d'aménorrhée soit 22 semaines de grossesse), il peut être compliqué de trouver une position confortable pour dormir. " Plus le fœtus grandit, plus il risque d'appuyer sur la veine cave inférieure, un gros vaisseau sanguin situé principalement dans l'abdomen " précise Adrien Ezine, ostéopathe.

Résultat de cette compression ? Des maux de ventre, mais aussi une sensation de malaise ou encore des fourmillements liés à la compression des nerfs à proximité de la veine. Si cette compression se poursuit ou si elle est régulière, on peut même observer des conséquences graves sur le rythme cardiaque fœtal – c'est heureusement rare !

L'astuce du spécialiste : " dormez sur le côté gauche : cela limitera la compression de la veine et vous permettra de trouver le sommeil plus aisément. " On évite au contraire de dormir sur le dos ou (pire) sur le flanc droit.

Grossesse et insomnie : le coussin d'allaitement, un compagnon de sommeil

Le sommeil de la future maman peut aussi être perturbé par des douleurs musculaires et/ou articulaires. Si celles-ci sont d'abord liées au poids du bébé à naître, il est aussi question de posture : " certaines femmes enceintes piétinent beaucoup durant la journée avec des posture inadaptées (notamment au niveau du bassin) qui peuvent favoriser la survenue de douleurs (plutôt sourdes) en début de nuit " explique l'ostéopathe.

L'astuce du spécialiste : " votre meilleur allié, c'est le coussin d'allaitement : placé convenablement le long de votre corps, il soutient votre ventre (qui vient se poser dessus) et il maintient la neutralité du bassin (puisque vous le coincez entre vos genoux) ". Si vous n'avez pas de coussin d'allaitement, un oreiller traversin fera parfaitement l'affaire... " Et si vous n'avez aucun des deux, coincez simplement un coussin de canapé entre vos cuisses " propose le spécialiste.

Grossesse et insomnie : pratiquer une activité

(...) Cliquez ici pour voir la suite