Grossesse : une nouvelle aide pour les femmes éloignées des maternités, comment en bénéficier ?

En 2018, il existait 471 maternités en France métropolitaine. Selon un rapport publié par la Direction de la Recherche, des Études et de l'Évaluation des Statistiques (Drees), ce chiffre ne cesse de baisser depuis 1975. Résultat, de nombreuses femmes ne vivent pas à proximité d'une maternité.

Le gouvernement français a donc décidé de leur venir en aide. Selon un décret paru le 14 avril dernier au Journal Officiel, les futures mamans pourront avoir accès à un "hébergement temporaire non médicalisé". Mais certaines conditions doivent être respectées, afin de pouvoir en bénéficier.

Tout d'abord, seules les femmes enceintes "dont le domicile est situé à plus de quarante-cinq minutes d'une unité de gynécologie-obstétrique" pourront profiter de cette aide. La durée d'hébergement est de "cinq nuitées consécutives au maximum" avant la date prévisionnelle de l'accouchement. Ces nuits seront entièrement prises en charge par la Sécurité sociale et leur durée pourra être prolongée en cas de "nécessité médicale", et ce jusqu'à la date effective de l'accouchement.

Le site du Service Public précise que si les "conditions climatiques" ou le "trafic routier" rallongent le temps de transport le jour prévu de l'accouchement, un hébergement peut également être demandé. Enfin, dans le cas d'une grossesse à risque, la prestation peut être proposée à tout moment, sans qu'une limite de nuitées ne soit fixée.

Dès lors qu'une femme enceinte réside à plus de 45 minutes d'une maternité, elle peut donc bénéficier (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles