Grossesse : pourquoi connaître le sexe du bébé est plus important qu'on ne le pense

Dès lors qu'une femme est enceinte, elle peut choisir de connaître ou non le sexe de son futur enfant. Certaines préfèreront ainsi garder la surprise. Mais selon des scientifiques de l'université de Cambridge (Royaume-Uni), ne pas savoir si son bébé sera une fille ou un garçon pourrait avoir certaines conséquences, notamment sur sa santé.

Leurs travaux ont été publiés le 16 mars dernier dans la revue Biology of Reproduction. Ils ont été réalisés sur des souris. Les chercheurs ont découvert que le sexe du bébé à venir pouvait avoir une influence sur le fonctionnement du placenta : celui-ci répondrait "de manière différentielle" selon qu'il s'agisse d'une petite fille ou d'un petit garçon.

Un placenta qui joue pas correctement son rôle peut avoir une incidence sur le développement du futur enfant. Connaître son sexe permettrait ainsi de prévenir les risques de survenue de certains troubles de la grossesse, tels que la pré-éclampsie. Cela assurerait aussi une meilleure prise en charge aux mamans. Les scientifiques ont également constaté que des complications pouvaient survenir plus fréquemment chez les femmes qui attendent un garçon.

"Nous savons en effet que certaines pathologies de la grossesse […] sont plus fréquentes chez les femmes qui portent des bébés de sexe masculin, que chez celles qui portent des bébés de sexe féminin" indique le Dr Amanda Nancy Sferruzzi-Parri, co-auteure de l'étude, dans un communiqué. Ainsi, on observerait plus facilement un "retard de croissance du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles