"La grossophobie fait du mal" : Marianne James assume son obésité et invite toutes les femmes à faire pareil

Aussi lassant soit-il, il faut (encore) se battre contre la grossophobie en 2023. La chanteuse lyrique Marianne James n’a pas manqué de le rappeler, ce mardi 24 janvier, dans les colonnes de Femme actuelle, comme le rapporte Terrafemina. Celle qui est aussi jurée de La France a un incroyable talent, sur M6, a effectivement évoqué avec sincérité et fraîcheur la relation qu’elle entretient avec son corps. En deux mots : elle est totalement décomplexée (et ça fait du bien). La star assume totalement son obésité, qu’elle présente même comme un étendard. "Je suis tellement contente de cette aventure. Vous vous rendez compte, j'ai 60 ans, je pèse 138 kilos et je suis en couverture !", s'est-elle exclamée auprès du magazine.

"Je suis tellement fière. Mettez bien mon poids, j'y tiens et je n'ai aucun problème à le dire", a-t-elle confié, avant d’assurer que son obésité était son "fer de lance" et que cela faisait "partie [d’elle]". Si elle affiche fièrement son poids, Marianne James sait que cela n’est pas facile pour tout le monde. Et pour cause, la grossophobie est encore bien présente dans la société actuelle. "Le surpoids engendre un déficit d'image. Les gros ont un quotidien extrêmement compliqué, tant dans leur vie personnelle que professionnelle. La grossophobie fait du mal, beaucoup de mal", a déploré la professeure de chant.

Marianne James a décidé de vivre avec la philosophie du body positive, et elle n’a donc aucun mal à se positionner en porte-parole des personnes grosses. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi le "soupir cyclique" pourrait être la clé pour mieux maîtriser votre stress et votre anxiété
Pourquoi nous aurions tout intérêt à nous inspirer des pays nordiques pour être heureux
L’impression que les journées sont trop courtes ? Suivez ces conseils pour gagner du temps
Savez-vous vraiment écouter les autres ? Ces signes qui montrent que vous ne maîtrisez pas l’art de l’écoute
Une étude révèle la qualité qui permettrait de soigner la dépression et l'anxiété