Le groupe Printemps ferme sept grands magasins en France

Capucine Tissot
·1 min de lecture

Le groupe français a annoncé la fermeture de sept de ses boutiques, dans le but « d’assurer la pérennité de ses activités ». 

La Covid-19 n’aura définitivement pas épargné l’industrie de la mode. Le groupe de grands magasins Printemps a annoncé ce mardi 10 novembre prévoir la fermeture de sept de ses grands magasins. Parmi eux, quatre magasins Printemps situés à Paris, Strasbourg, Metz et Le Havre et trois magasins Citadium situés à Paris et Toulon. Ces fermetures sont prévues dans le cadre d’un « plan de relance » visant à « assurer la pérennité de ses activités sur le long terme », rapporte l'AFP.

Le groupe n’a pas donné d’indications quant au nombre de postes menacés par ce changement mais a indiqué que sa priorité était « d’accompagner les salariés concernés par ce projet avec des mesures appropriées et personnalisées ». « Il fera également appel à un partenaire pour la recherche de repreneurs » des magasins. Les syndicats estiment quant à eux qu’il prévoirait la suppression de 450 postes. 

Les raisons de ce bouleversement sont, sans surprise, les diverses crises qui ont secoué le pays ces dernières années. Fondé en 1865, le groupe Printemps qui détient 27 grands magasins en France et qui emploie environ 3000 personnes, a fait récemment fait face aux attentats, manifestations gilets jaunes, grèves et, en ce moment-même, la pandémie de Covid-19.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi