Publicité

Le groupe suisse lalique rachète 75% du domaine Château Lafaurie-Peyraguey

Le Château Lafaurie-Peyraguey à Bommes, dans le sud-ouest de la France. Photo prise le 28 janvier 2019 (GEORGES GOBET)
Le Château Lafaurie-Peyraguey à Bommes, dans le sud-ouest de la France. Photo prise le 28 janvier 2019 (GEORGES GOBET)

Le groupe suisse Lalique, propriétaire de la célèbre cristallerie française éponyme, va racheter 75% du domaine viticole au Château Lafaurie-Peyraguey, connu pour ses vins de Sauternes, annonce-t-il mercredi, en précisant qu'il va lancer une augmentation de capital.

Le groupe suisse, déjà propriétaire de l'hôtel-restaurant de domaine, va acquérir ces parts auprès de son PDG, l'homme d'affaires Silvio Denz, qui avait acquis le domaine Château Lafaurie-Peyraguey en 2014.

D'un montant de 18 millions d'euros, l'acquisition sera financée par une augmentation de capital qui sera  finalisée mi-décembre "au plus tard", indique le groupe suisse dans un communiqué. Elle aura pour effet d'augmenter la participation de M. Denz dans le groupe Lalique, 53,03%, contre 50,10% actuellement.

En 2021, le groupe suisse, dont les activités englobent les objets en cristal, la parfumerie ainsi que l'hôtellerie et la restauration, avait racheté l'hôtel cinq étoiles et le restaurant de ce domaine auprès de M. Denz et de la société d'investissement suisse Centinox Holding.

Avec l'acquisition du domaine viticole, il entend "développer les synergies avec les secteurs d’activité cristal et hôtellerie", "comme il l'a fait avec la distillerie de whisky écossais The Glenturret", précise le communiqué.

En 2019, le groupe avait acquis 50% de cette distillerie fondée en 1775 et y a ouvert un restaurant qui a obtenu une étoile au guide Michelin et une boutique où sont présentés ses objets en cristal. Le groupe compte également y lancer prochainement une marque de gin.

Fondé en 1618, le domaine Château Lafaurie-Peyraguey s’étend sur 47 hectares, dont 30 hectares de vignes. Situé près du Château d’Yquem (propriété du groupe LVMH), ce prestigieux domaine produit un Premier Grand Cru Classé en 1855.

L'an passé, ses ventes de vins ont généré 1,4 million d’euros de recettes et enregistré un résultat d’exploitation proche du seuil de rentabilité, détaille le groupe suisse dans le communiqué.

Le milliardaire suisse Michael Pieper, qui a fait fortune avec la marque d'équipements de cuisine Franke,  avait acquis 25% des parts du domaine auprès de Silvio Denz en 2016 et conservera ses intérêts dans la propriété, précise le communiqué.

Silvio Denz, qui a fait fortune dans les parfums, avait racheté en 2008 la cristallerie fondée en 1888 par l'artiste et maître verrier René Lalique, pour la redresser. Il avait alors renommé son entreprise Lalique Group, du nom de cette cristallerie connue pour ses bijoux, vases et flacons de parfums.

Il est propriétaire de plusieurs domaines dans les vignobles de Saint-Emilion.

noo/abx