Grousset, Tomac, Ndoye Brouard et Wattel en finale des Championnats d'Europe, le relais mixte 6e

Mewen Tomac (à gauche) et Yohann Ndoye Brouard seront tous les deux en finale du 200 m dos malgré quelques péripéties. (S. Boué/L'Équipe)

Maxime Grousset sur 100 m nage libre, Mewen Tomac et Yohann Ndoye Brouard sur 200 m dos et Marie Wattel sur 50 m papillon ont obtenu leur place en finale. Le relais mixte, lui, n'a pas réussi à créer la surprise.

Le 4x100 m mixte n'a pas fait de miracles. Qualifiés avec le cinquième temps des séries (3'49'92''), les Bleus ont gagné trois secondes en finale avec notamment l'entrée de Marie Wattel dans l'équipe (3'46''77). Insuffisant pour le podium : ils terminent sixième.

Marie Wattel justement avait idéalement négocié sa demi-finale du 50 m papillon quelques minutes prenant le deuxième chrono (25'63) derrière Sarah Sjoestrom. La Nordiste visera la médaille samedi (18h17). Autre nageuse sur le ponton de départ de cette course, Béryl Gastaldello n'avait pas récupéré de sa finale du 100 m nage libre. Elle prend le 12e temps (26'69) et ne verra pas la finale.

Ndoye Brouard victime d'un cale-pied cassé mais en finale

Chez les hommes, Mewen Tomac a pris le 8e temps du 200 m dos (1'58''24) et s'assure une place in extremis parmi les 8 finalistes, samedi (18h10). Il accompagne son camarade Yohann Ndoye Brouard, auteur du deuxième temps (1'56'39). Une vraie performance sachant que l'homme de 21 ans a nagé... tout seul. Cassant son cale-pied au départ de sa demi-finale, il a eu le droit de recourir et a largement réalisé les 1'58'66 nécessaire pour se qualifier.

Maxime Grousset, quant à lui, a parfaitement récupéré. Vingt minutes après sa médaille d'argent sur 50 m papillon, le Français était de retour dans l'eau pour les demi-finales du 100 m nage libre. Plus rapide qu'en séries le matin (48''15 contre 48''31), le nageur de 23 ans a signé le 4e temps des demi-finales. L'autre tricolore engagé, Hadrien Salvan réalise le 10e temps (48'58) et s'arrête à ce stade de la compétition.

lire aussi

Tous les résultats des Championnats d'Europe de natation

Le Roumain David Popovici à 7 centièmes du record du monde

Si le Français est dans la course à la médaille, l'or semble promis au nouveau prodige de la natation mondiale, le Roumain David Popovici. À 17 ans seulement, le sprinteur a signé un temps de 46'98 synonyme de record d'Europe, à seulement 7 centièmes du record du monde de César Cielo (46'91).

Il devient seulement le quatrième homme à descendre sous les 47 secondes derrière Cielo, le Français Alain Bernard (46.94) et l'Américain Caeleb Dressel (46.98). A noter que la marque de Bernard n'avait toutefois pas été homologuée officiellement en raison d'une combinaison non-valide.

Samedi, il pourrait devenir le plus jeune détenteur de ce record depuis le Français Alex Jany en... 1947 !

lire aussi

Toute l'actualité de la natation