Grumeaux, frustration, tentations… Pendant dix jours, j'ai testé un repas en poudre "100% équilibré" qui tient dans une bouteille

Raphaël Godet

Pas de cuisine à faire, pas de vaisselle non plus. Pour passer à table, il suffit d'un peu d'eau à température ambiante. Avec Feed, mon repas – "100% équilibré" est censé tenir dans une bouteille. En consommer trois par jour répondrait à "100% des besoins nutritionnels" de mon corps, sans m'exposer à "aucune carence". Glucides, protides, lipides, fibres, oligo-éléments, vitamines... Tout, absolument TOUT ce dont j'ai besoin tiendrait dans les quelques dizaines de grammes de poudre contenus dans le récipient.


Du calcium pour assurer le "maintien d’une ossature normale", du manganèse pour "protéger [mes] cellules contre le stress oxydatif", du sélénium pour contribuer au "maintien d'une spermatogénèse normale"… Sur son site, l'entreprise va jusqu'à lister 180 points positifs. Rien que ça. Est-ce cela, l'avenir de notre alimentation ? Peut-on se contenter de ces repas en poudre, aussi "équilibré[s]" soient-ils ? Notre corps aurait-il vraiment tout ce dont il a besoin ? J'ai voulu faire le test. Pendant dix jours, je me suis donc nourri exclusivement de ces repas prédosés. Matin, midi et soir. Voici mon carnet de bord.

Sept parfums à disposition

Jour 1. La pendule de ma cuisine affiche 7h30. Le pot de Nutella est à moins de deux mètres, mais pas touche. Les bouteilles Feed m'attendent dans le placard du haut, rangées par saveurs, à gauche du paquet de biscottes. Les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi