Gucci, Lotta Volkova Prix LVMH… tout ce qu’il ne fallait pas louper cette semaine

Pile à temps pour les dîners du week-end et les brunchs dominicaux, tout ce qu’il ne fallait pas louper cette semaine dans le petit monde de la mode, résumé en cinq minutes chrono.

Gucci aidera ses employés américains à accéder à l’avortement

Alors que la remise en cause du droit à l’avortement tient l’Amérique en haleine, plusieurs marques ont d’ores et déjà pris position sur le sujet. Après Levis, c’est en effet l’italien Gucci qui a assuré via un communiqué qu’elle soutiendrait financièrement ses employés américains au cas où ils devraient avoir recours à l’avortement. « La société remboursera les frais de transport de ses employés américains qui auraient besoin de se déplacer afin d’accéder à des soins qui ne seraient pas disponibles dans l’état dans lequel ils résident », a fait savoir la griffe, qui peut notamment compter sur les fonds de son organisme caritatif, Chime for Change. Lors de son défilé Croisière 2020, la marque avait déjà pris position en faveur de l’avortement, brodant slogans, ovaires et dates clé sur les vêtements de la collection.

L’essentiel en deux secondes : Trois ans après la présentation de sa collection croisière 2020, qui avait vu Alessandro Michele prendre ouvertement position en faveur de l’avortement, la maison Gucci a assuré qu’elle apporterait son soutien à ses employés américains dans le cas où ils devraient avoir recours à l’interruption volontaire de grossesse.

 

Patek Philippe s’expose à Paris

Après Dubaï, Singapour, Munich, Londres ou encore New York, la manufacture Patek Philippe installera « Haute Joaillerie » son exposition...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles