Guerre des gangs à Marseille : une femme meurt, touchée par une balle de kalachnikov

Elle était en état de mort cérébrale depuis le drame. La jeune femme de 24 ans, touchée chez elle dimanche à Marseille, par une rafale de kalachnikov tirée à l’aveugle lors d’un règlement de comptes entre gangs, est décédée ce mardi 12 septembre, a indiqué la procureure.

« C’est un drame absolu », a déploré le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, en déplacement à Marseille ce mardi. Depuis janvier, une quarantaine de personnes ont été tuées dans des violences liées au narcobanditisme dans la cité méditerranéenne, deuxième ville de France, une situation qualifiée de « bain de sang » par les autorités.

Touchée depuis sa chambre

La jeune femme avait été atteinte à la tête dimanche vers 23 heures par des tirs de kalachnikov alors qu’elle se trouvait à son domicile avec sa mère, dans sa chambre, au 3e étage d’un immeuble situé dans une cité du sud-est de Marseille.

À lire aussi Trafic de drogue à Marseille : été sanglant dans les quartiers de la cité phocéenne

« Transférée à l’hôpital, grièvement blessée au niveau de la tête avec un pronostic vital engagé, celle-ci est décédée au petit matin (mardi) à l’hôpital », a précisé la procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens, dans un communiqué.

Vingt-trois douilles de kalachnikov

Trois autres appartements ont été touchés par ces tirs survenus au pied d’un groupe d’immeubles où se trouve un point de trafic de stupéfiants « qui était manifestement ciblé », avait expliqué lundi la préfète de police du...


Lire la suite sur ParisMatch