Guerre en Ukraine : les armes que la Pologne ne livrera plus à Kiev

Coup de frein au soutien à l'Ukraine, signé Varsovie. Le Premier ministre polonais Mateusz Morawieckia annoncé ce mercredi 20 septembre que son pays ne fournissait plus d’armes à Kiev, sans préciser à quelle date il avait cessé de le faire.

Cette déclaration intervient dans un contexte où un conflit sur les céréales ukrainiennes oppose Kiev à Varsovie, cette dernière ayant interdit les importations pour protéger les intérêts de ses agriculteurs.

À lire aussi Guerre en Ukraine : Kiev affirme avoir percé la ligne de défense russe près de Bakhmout

« Nous nous concentrons principalement sur la modernisation et l’armement rapide de l’armée polonaise, afin qu’elle devienne l’une des armées terrestres les plus puissantes d’Europe, et ce dans un délai très court », a encore expliqué le Premier ministre polonais sur la télévision privée Polsat News.

Drones, missiles et chars

Varsovie s’était imposé comme l’un des principaux alliés de Volodymyr Zelensky depuis le début de la guerre en Ukraine, livrant régulièrement de nombreuses armes. En octobre 2022, 22 % des livraisons d’armes à Kiev étaient amputées à la Pologne, qui a livré l’équivalent de 2 milliards de dollars d’armes.

Le pays d’Europe centrale livrait de manière plus ou moins régulière des munitions, des drones, des lance-missiles antichars Javelin, des missiles antiaériens ou encore des mortiers, rapportait l'AFP en avril dernier.

À lire aussi Frappe meurtrière sur un marché en Ukraine : les images effray...


Lire la suite sur ParisMatch