Guerre en Ukraine : mort d'un deuxième combattant français engagé dans la Légion internationale

Le soldat aurait trouvé la mort à la suite d'une frappe d'artillerie russe.

Invité ce mardi matin sur l'antenne de BFMTV, Damien Magrou, porte-parole de la Légion internationale pour la défense de l’Ukraine, a confirmé qu'un second combattant français engagé dans cette dernière avait trouvé la mort ces derniers jours.

"Il s’appelait Adrien, on ne rend pas public son nom de famille. Il est mort le 25 juin des suites de blessures qu‘il avait soutenues lors d’une frappe d’artillerie russe. Nos condoléances vont à sa famille et à ses amis", assure-t-il.

Ce dernier, qui n'a pas souhaité donner de plus amples détails "par respect pour sa famille", assure que le défunt "faisait partie des premiers légionnaires arrivés fin février. Il a rejoint la légion le 1er mars et s'est battu vaillamment depuis. Je lui porte hommage de la part du peuple ukrainien qui n'oubliera pas son sacrifice ultime", martèle encore Damien Magrou.

Un objectif : la libération de l'Ukraine

Créée dès le début du conflit par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, cette Légion internationale dont le rôle est de "participer à la défense et à la libération de l'Ukraine" compte plusieurs dizaines de milliers d'hommes. En l'espace d'une dizaine de jours, des combattants de plus de 50 pays se sont déjà portés volontaires dont des Français, dont le nombre n'est pas communiqué.

Le 3 juin dernier, le Quai d'Orsay annonçait qu'un premier Français "avait été mortellement blessé dans des combats en Ukraine". Selon une source sécuritaire l'homme était "un combattant parti comme volontaire". L'identité de cet homme n'a pas été communiquée, ni le lieu où il a péri.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Guerre en Ukraine : une vidéo met en scène une fausse capitulation du président Volodymyr Zelensky

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles