Guerre en Ukraine: nouvelles attaques de drones sur Moscou et sa région

Sixième journée consécutive d'attaques de drones sur Moscou et sa région. Le ministère russe de la Défense a accusé mercredi matin l'Ukraine d'être à l'origine de nouvelles attaques de drones sur le sol russe.

Un drone "a été neutralisé par des moyens de guerre électronique et, ayant perdu le contrôle, est entré en collision avec un bâtiment en construction dans le complexe de Moscou City" sans faire de victime, a-t-il précisé sur Telegram.

Des dégâts légers sur des bâtiments

D'après le maire de Moscou Sergueï Sobianine, plusieurs fenêtres de deux immeubles de cinq étages ont été endommagées, et les services d'urgence inspectent le périmètre, a-t-il indiqué sur son compte Telegram.
L'agence de presse russe RIA Novosti avait rapporté plus tôt qu'une "explosion" avait été entendue dans le quartier d'affaires de Moscou City, situé dans l'ouest de la capitale russe, à quelque 5 km du Kremlin.

"Un bâtiment en construction de Moscou City a subi des dégâts légers", a rapporté l'agence TASS, citant les services d'urgence. Sur des images diffusées sur les réseaux sociaux que l'AFP n'a pu vérifier, de la fumée s'élevait près de gratte-ciel.

Cette dernière attaque est survenue quelques heures après que trois personnes ont été tuées et deux autres blessées dans des bombardements russes contre deux villages près de Lyman, dans l'est de l'Ukraine, selon le chef de l'administration militaire locale.

Une attaque de drones russes a également endommagé des infrastructures céréalières ukrainiennes dans la région d'Odessa (sud), a fait savoir mercredi matin le gouverneur local, Oleg Kiper.

Le trafic aérien brièvement interrompu

Deux autres engins ont, quant à eux, été détruits par la défense aérienne dans les districts de Mojaïski, à 12 km du centre de Moscou, ainsi que de Khimki dans la région de la capitale, à quelque 20 km au nord-ouest du Kremlin, a indiqué le ministère de la Défense.

Le trafic aérien des aéroports internationaux Domodedovo, Cheremetievo et Vnoukovo de Moscou a été brièvement interrompu avant de reprendre, a fait savoir TASS, citant les services d'urgence. Le territoire russe est désormais quasi quotidiennement visé par des drones, à l'image de Moscou et de sa région, ciblés chaque jour depuis vendredi. Vendredi, un engin avait été abattu par les forces moscovites et s'était écrasé dans la zone du Parc des expositions, adjacente aux gratte-ciel de Moscou City.

Pendant l'été, d'autres appareils avaient été détruits au-dessus du quartier d'affaires de Moscou, le plus important de la capitale russe, et en mai, deux drones avaient été abattus près du Kremlin.

Article original publié sur BFMTV.com