Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir au 176e jour de l'invasion russe

Au 176e jour de l'invasion russe de l'Ukraine , les présidents ukrainien Volodymyr Zelensky et turc Recep Tayyip Erdogan et le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres se sont rencontrés à Lviv, dans l'ouest du territoire ukrainien. "Nous devons dire les choses telles qu'elles sont : tout dégât potentiel à Zaporijjia serait un suicide", a déclaré Antonio Guterres, appelant une nouvelle fois à "démilitariser" la centrale, occupée par l'armée russe . Se disant "gravement préoccupé" par la situation dans la plus grande centrale nucléaire d'Europe, il a appelé à ne pas l'utiliser "pour quelque opération militaire que ce soit".

Les informations à retenir :

- Guterres, Zelensky et Erdogan se sont rencontrés à Lviv, dans l'ouest

- Six morts dans de nouveaux bombardements russes à Kharkiv

- Un 25e navire chargé de céréales a quitté l'Ukraine

Éviter un nouveau Tchernobyl, lance Erdogan

De son côté, le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé le soutien de la Turquie à l'Ukraine et s'est alarmé du danger d'un "nouveau Tchernobyl", en référence au plus important accident nucléaire civil. Le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl avait explosé le 26 avril 1986, dégageant un nuage radioactif qui s'est propagé sur toute l'Europe. "Alors qu'on poursuit nos efforts pour une solution, nous avons été et continuons d'être du côté de nos amis ukrainiens", a affirmé Recep Tayyip Erdogan avant d'ajouter qu'il ne veut pas d'un "nouveau Tchernobyl".

Occupée depuis début mars, c...


Lire la suite sur Europe1