Guerre en Ukraine: la Russie affirme avoir contré une attaque massive de drones en Crimée

BFMTV

Dix-huit mois après le début de l'offensive russe, l'Ukraine semble concentrer son offensive sur la Crimée annexée. Après le débarquement de forces commandos dans le nord-ouest de la péninsule jeudi, l'armée ukrainienne est accusée par la Russie d'avoir mené une vaste attaque de drones ce vendredi 25 août.

"Neuf drones ont été détruits à la suite de l'impact de tirs au-dessus de la Crimée. 33 drones ont été neutralisés par des moyens de guerre électronique et se sont écrasés sans atteindre (leur) cible", a indiqué la Défense russe sur Telegram. Le ministère n'a pas fourni d'informations quant à d'éventuels dégâts ou victimes à la suite de la destruction des engins.

Un système russe de missiles sol-air détruit en Crimée?

Le gouverneur de Sébastopol, Mikhaïl Razvojaïev, avait rapporté plus tôt que plusieurs appareils avaient été abattus au large "dans la zone du cap Chersonèse" situé au sud-ouest de la péninsule, à quelque 10 km de Sébastopol, port d'attache de la Flotte russe de la mer Noire. "Aucun dégât sur les infrastructures civiles" n'a été constaté par les services d'urgence, avait-il indiqué. Depuis le déclenchement de l'offensive contre l'Ukraine en février 2022, la Crimée est régulièrement la cible d'attaques de drones aériens et navals. Fin juillet, 25 de ces engins dirigés contre la péninsule avaient été abattus par Moscou sans faire de victimes. Vingt-huit autres avaient subi le même sort mi-juillet.

Kiev, qui a déclenché début juin une contre-offensive pour reprendre les territoires conquis par Moscou, affirme son intention de récupérer notamment la Crimée que la Russie a annexée en 2014.

Jeudi, jour de la fête de l'Indépendance de l'Ukraine, Kiev s'était félicité d'avoir conduit une rare opération commando dans la péninsule et d'y avoir hissé le drapeau national, un succès symbolique dans ce bastion considéré comme imprenable par Moscou.
Le renseignement militaire ukrainien n'a pas précisé la mission des unités des forces spéciales mais a souligné qu'elles étaient reparties "sans pertes", ayant accompli tous leurs "objectifs et tâches". Mercredi, c'est un puissant système russe de missiles sol-air qui avait été détruit en Crimée, selon le renseignement ukrainien.

Outre l'attaque massive de drones en Crimée, un missile ukrainien qui visait "des cibles civiles" a été détruit tôt vendredi par les forces russes dans la région russe de Kalouga, limitrophe de celle de Moscou, selon le ministère de la Défense. "Personne n'a été blessé et il n'y a pas eu de dégâts sur les infrastructures", a fait part le gouverneur régional Vladislav Chapcha sur Telegram.

Article original publié sur BFMTV.com