Guerre en Ukraine : la Russie affirme avoir intercepté un missile Storm Shadow britannique

À peine livrés, l’Ukraine s’est déjà servie des Storm Shadow britanniques. Dans un communiqué, le ministère russe de la Défense a affirmé avoir abattu un de ces missiles longue portée le lundi 15 mai. C'est la première fois que les troupes de Moscou arrivent à intercepter ce type d’appareil. L’État-major russe accuse les forces de Kiev d’avoir lancé des Storm Shadow dès le week-end du 12 mai pour frapper des infrastructures civiles dans la ville de Lougansk. Le gouverneur de la ville, Leonid Pasechnik, a déclaré qu'une école d'aviation militaire avait été touchée, mais que l'attaque n'avait pas fait de victimes.

Le site Bulgarian Military a confirmé la déclaration du ministère russe de la Défense en diffusant des images des débris du missile. Sur les photos, on peut clairement lire le nom de MBDA, la fabricant du Storm Shadow, ainsi que des numéros de série prouvant l’appartenance de l’engin au gouvernement britannique et à l’Otan. Le Storm Shadow est devenu une nouvelle épine dans le pied de la Russie, qui avait trouvé une parade pour rendre moins efficaces les lance-roquettes Himars. Ce qui rend ce missile de conception franco-britannique si redoutable, c’est surtout sa portée, sa furtivité et son potentiel destructeur. Jusqu’à présent, l’Ukraine était dépourvue d’appareils capables d’atteindre des cibles à des centaines de kilomètres du front. C’est maintenant le cas avec ce missile qui a une portée de 250 kilomètres. Cet engin donne donc à Kiev la capacité de frapper loin derrière (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi la réforme des retraites va faire exploser les dépenses de santé
Le Japon va massivement produire des missiles pour contrer la Chine
La loi de relance du nucléaire largement adoptée par le Parlement
Défense : la France va déployer un satellite d'observation supplémentaire dans l'espace
Guerre en Ukraine : voici les armes promises par les pays européens à Zelensky