Qui est Guillaume Henry, le directeur artistique de Patou ?

Maud Gabrielson

Avec éclat et bienveillance, le créateur Guillaume Henry redonne vie à la maison Patou, belle endormie depuis 1987, et ambitionne d'en faire une griffe joyeuse et adaptée à la vraie vie. Rencontre. 

Guillaume Henry est un homme heureux. Alors qu'on l'avait quitté début 2018, lorsqu'il prenait congé de son poste de directeur artistique de la maison Nina Ricci occupé pendant trois ans, c'est avec un tout nouveau projet qu'il s'apprête à diffuser de nouveau sa joie créative. À 40 ans, le designer à l'allure juvénile prend en effet les commandes du style de la maison Patou, à peine réveillée de son long sommeil par le groupe LVMH. Et pour notre séance photo, il a tenu à bien s'entourer : une bande de filles joyeuses et bien dans leur époque, toutes habillées par ses soins. « La force de Patou est de pouvoir s'adresser à toutes les femmes, explique-t-il. J'aime l'idée d'y associer des personnalités de l'ombre, comme Sophie Estève, qui travaille au studio Patou, avec qui je collabore depuis de nombreuses années, mais aussi des personnalités évoluant dans la lumière, comme la jeune actrice Galatea Bellugi, dont j'aime la candeur, ou encore la comédienne Pascale Arbillot, qui est d'une infinie simplicité. Je tenais également à avoir à mes côtés Pauline Jacquard, comédienne, mannequin, et aussi costumière pour le cinéma. Elle a ce visage énigmatique et dégage en même temps une farouche indépendance. Il y a mon amie Giulietta Canzani Mora, djette connue sous le nom de Piu Piu, dont j'aime le tempérament festif, et également Emmanuelle Lacou, qui est une jeune mannequin à la beauté fascinante. Pour moi, elles incarnent toutes Patou....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi