Publicité

Guyana: l'incendie d'un dortoir qui a fait 19 morts lié à la confiscation de son portable à une élève

Guyana: l'incendie d'un dortoir qui a fait 19 morts lié à la confiscation de son portable à une élève

L'incendie qui a coûté la vie à 19 jeunes dans un dortoir de jeunes filles dimanche au Guyana a été déclenché par une adolescente mécontente de la confiscation de son portable, a affirmé ce mardi à l'AFP une source gouvernementale qui a requis l'anonymat.

"Une élève est soupçonnée d'avoir déclenché l'incendie dévastateur parce que son téléphone portable lui avait été confisqué", a annoncé mardi la police dans un communiqué à propos de l'incendie à Mahdia, ville minière enclavée de ce petit pays anglophone d'Amérique du Sud.

Les responsables du dortoir "ont confisqué son téléphone portable et la fille a menacé le soir même de mettre le feu au bâtiment et tout le monde l'a entendue", a déclaré ce responsable.

Hospitalisée sous surveillance policière

La mineure, actuellement hospitalisée sous surveillance policière, s'est rendue dans la salle de bains, a pulvérisé de l'insecticide sur un rideau et y mis le feu avec une allumette, a poursuivi cette source, assurant que plusieurs jeunes filles ont donné la même version des faits.

"Selon les élèves, elles dormaient et ont été réveillées par des cris. Elles ont vu du feu, de la fumée dans la salle de bains, qui s'est rapidement propagé dans le bâtiment", selon le texte de la police.

Malgré les efforts des autres élèves pour l'éteindre, l'incendie s'est propagé rapidement, ravageant complètement le bâtiment construit en partie en bois.

Article original publié sur BFMTV.com