Hélène Ségara : ce geste qui irrite fortement les téléspectateurs de M6

·2 min de lecture

Les fans de La France a un incroyable talent le savent bien : seuls quelques rares numéros restent à jamais dans le coeur des téléspectateurs… et des jurés. Parmi les plus mémorables, on se souvient notamment de la performance de Jean-Baptiste Guégan, le sosie vocal de Johnny Hallyday, qui avait profondément touché Marianne James lors de l’édition 2018 du concours. L’année suivante, c’est la ventriloque Le Cas Pucine qui avait remporté la victoire et marqué les esprits. Pour la 15e saison du programme, désormais présenté par Karine Le Marchand, il semblerait que plusieurs candidats se soient déjà fait leur place dans le cœur des jurés. C’est notamment le cas de Monsieur Chépair, un rappeur brancardier qui a ému le jury aux larmes avec son texte sur les soignants. Pourtant, il n’avait pas récolté le golden buzzer, qui aurait pu lui permettre d’aller directement en finale.

D’ailleurs, cette année, les téléspectateurs ne semblent pas tout à fait d’accord avec l’avis du jury. Lors de l’épisode du mardi 3 novembre 2020, Hélène Ségara s’est attirée les foudres des internautes sur Twitter. La chanteuse a choisi d’accorder son golden buzzer à Anthony, jeune danseur âgé de 18 ans. Le problème ? Sa prestation n’a pas vraiment fait l’unanimité au sein du jury, ni même auprès du public. Le jeune homme a beaucoup ému Hélène Ségara, Eric Antoine et Sugar Sammy. Mais Marianne James a qualifié la chorégraphie de “datée”. C’est suite à cette remarque qu’Hélène Ségara a souhaité protéger Anthony jusqu’en finale, en lui accordant donc le fameux golden buzzer. Si le jeune danseur s’est montré très ému à la tombée des confettis dorés, lui qui n’avait pas osé se présenter au casting par timidité les années précédentes, on ne peut pas en dire autant des téléspectateurs.

Sur Twitter, nombreux sont ceux à se ranger plutôt du côté de Marianne James. Plusieurs se sont d’ailleurs montrés très agacés de voir les golden buzzers distribués à tout va, et surtout presque exclusivement à des danseurs… (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite