Hématémèse : vomir du sang, qu’est-ce que ça cache ?

Hématémèse : de quoi parle-t-on exactement ?

Un peu d'étymologie. En grec ancien, le préfixe " héma- " (ou " hémo- " comme dans " hémorragie ") fait référence au sang tandis que " émésis " désigne l'acte de vomir (comme dans " médicaments anti-émétiques "). On parle donc d'hématémèse pour désigner l'acte de vomir du sang.

" Une personne qui souffre d'hématémèse va vomir le contenu de son estomac et du sang , ou seulement du sang mélangé à du liquide " précise le Pr. Frank Zerbib, gastro-entérologue et hépatologue.

À savoir. Attention à ne pas confondre l'hématémèse avec l'hémoptysie : en cas d'hématémèse, il y a un vomissement sanglant (ça vient du système digestif) tandis qu'en cas d'hémoptysie, la personne crache du sang (ça vient des poumons). L'hématémèse est du ressort du médecin gastro-entérologue tandis que l'hémoptysie concerne le médecin pneumologue.

Hématémèse : quelles peuvent être les causes ?

À savoir. " L'hématémèse, ou l'acte de vomir du sang, traduit la présence de lésions au niveau de la partie haute du tube digestif : l’œsophage, l'estomac ou le duodénum " souligne le Pr. Zerbib. L’œsophage est le " tuyau " souple qui relie la gorge à l'estomac ; le duodénum est le premier segment de l'intestin grêle qui se trouve juste après l'estomac dans le système digestif.

Quelles peuvent être les causes d'une hématémèse ?

Un ulcère. Un ulcère de l'estomac, de l’œsophage ou du duodénum peut être responsable d'une hématémèse : en effet, à force de " creuser " dans la paroi digestive, l'ulcère peut atteindre un vaisseau sanguin et déclencher un saignement digestif, responsable de vomissements sanglants (hématémèse). Des varices œsophagiennes. " C'est une cause fréquente que l'on rencontre plutôt chez les personnes souffrant de cirrhoses du foie, alcooliques ou non " précise le gastro-entérologue. En effet : la cirrhose du foie (associée à une hypertension portale) conduit les veines de l'œsophage à s'engorger. Elles se dilatent parfois jusqu'à se rompre – on constate

(...) Cliquez ici pour voir la suite