Hépatite E : transmission, symptômes, traitement, vaccin

L’hépatite E provoque une inflammation du foie. Elle est particulièrement fréquente dans les pays dont le niveau d’hygiène est faible, mais elle peut également survenir dans les pays industrialisés. Cette maladie se transmet par voie alimentaire. C’est en Asie orientale et en Asie du Sud que l’hépatite E est la plus fréquente.

L’hépatite E est une maladie causée par un virus appelé VHE, touchant le foie. Elle a été décrite pour la première fois en 1955 lors d’une épidémie en Inde. La maladie peut prendre différentes formes :

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime à 20 millions le nombre d’infections par VHE dans le monde chaque année. Elle considère que, parmi ces cas, 3,3 millions sont symptomatiques. L’hépatite E aurait provoqué 44 000 décès en 2015, selon l’OMS.

Il existe quatre groupes génétiques de l’hépatite E chez l’homme. Les groupes 1 et 2 sont présents exclusivement chez l’homme, tandis que les groupes 3 et 4 se trouvent à la fois chez l’homme et chez l’animal. Les génotypes 1 et 2 proviennent d’Asie et d’Afrique. Le génotype 3 existe en France et dans d’autres pays industrialisés. Enfin, le génotype 4 a été isolé en Asie du Sud-Est.

Depuis 2002, on observe une augmentation du nombre de cas d’hépatite E en France. Le Centre national de référence (CNR) considère que 200 à 300 cas apparaissent en France chaque année. Néanmoins, la maladie est présente partout dans le monde.

La maladie connaît une période d’incubation d’une durée de 2 à 10 semaines, la moyenne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles